Canicule

Canicule

 
 

Le changement climatique engendre une élévation régulière des températures, ainsi qu’une augmentation de la fréquence, de l’intensité et de la durée des vagues de chaleur. Dans ses scénarii les plus pessimistes, Météo France prévoit que des canicules plus intenses et d’une durée cinq fois plus longue que celle de 2003, qui a fait 15 000 morts, pourraient survenir en France.

A ce titre, les vagues de chaleur survenues en 2019 et 2020 ont été exceptionnelles par leur durée, leur fréquence, leur extension géographique et leur intensité : la survenue de canicules extrêmes a ainsi nécessité l’activation du niveau rouge de la vigilance météorologique canicule pour la première fois en 2019, puis à nouveau en 2020.

L’enjeu aujourd’hui est de consolider les outils de préparation et de réponse et de faire évoluer le Plan national Canicule élaboré en 2004 sur la base des enseignements tirés des années précédentes et des expériences acquises. C’est la raison pour laquelle de nouvelles orientations en matière de préparation et de gestion sanitaire des vagues de chaleur se substituent dès la saison estivale 2021 au plan national canicule. Ces orientations sont données par l’instruction interministérielle n° DJEPVA/DS/DGESCO/DIHAL/2021/99 du 7 mai 2021 relative à la gestion sanitaire des vagues de chaleur en France métropolitaine .

Dans ce cadre, la préparation et la gestion sanitaire des vagues de chaleur s’appuient dorénavant sur :
→ un dispositif national de vigilance météorologique, permettant l’avertissement des pouvoirs publics et des populations ;
→ une disposition spécifique ORSEC gestion sanitaire des vagues de chaleur, permettant la mise en œuvre des mesures de gestion appropriées à l’épisode et aux populations concernées.
→ une surveillance sanitaire, nationale et territoriale, permettant de mesurer l’impact de l’épisode et d’adapter le cas échéant les mesures mises en œuvre ;
→ un dispositif national d’appui et de conduite de crise sanitaire, y compris en matière de communication, notamment pour les canicules extrêmes.

Comme chaque année, la surveillance météorologique est renforcée pour le phénomène canicule du 1er juin au 15 septembre (veille saisonnière). Le nouveau dispositif introduit deux niveaux d’alerte : en cas de vigilance orange « Alerte canicule » ou rouge « Alerte canicule extrême ».

schema

Télécharger ici les recommandations des autorités sanitaires pour diffusion auprès des populations concernées :
https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/climat/fortes-chaleurs-canicule/outils/#tabs

Pour permettre aux maires d’organiser au mieux la réponse communale pour faire face aux vagues de chaleur, le ministère de l’Intérieur a élaboré un guide de recommandations et de bonnes pratiques à mettre en œuvre dans le cadre des plans communaux de sauvegarde.

ATTENTION : En raison de la circulation actuelle de différents variants du virus Sars-CoV-2, les mesures de gestion de  l’instruction interministérielle, n° DGS/DGOS/DGCS/DGT/DGSCGC/DGEC/2020/82 du 29 mai 2020 relative à la gestion des épisodes de canicule dans un contexte de pandémie Covid-19 , restent applicables en 2021.