25 novembre 2020 : Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des Femmes

 
 
 25 novembre 2020 : Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des Femmes

Ce mercredi 25 novembre a lieu la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Cette année, le contexte de confinement a malheureusement accentué les tensions familiales, conduisant à une augmentation des violences (les signalements sur la plateforme en ligne « Arrêtons les violences » ont augmenté de 15 % depuis le 30 octobre).

Dans la Marne, de nombreuses associations interviennent au côté de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes. Elles accompagnent quotidiennement des publics en difficulté, dont des femmes victimes de violences, afin qu’ils accèdent à leurs droits et interviennent auprès de la population pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes :

  • Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles de la Marne (CIDFF), agréé par l’État. L’association accompagne les femmes victimes de violences sexistes et sexuelles (violences conjugales, viols et agressions sexuelles, harcèlement sexuel, mutilations sexuelles, mariages forcés). Elle intervient et assure des permanences juridiques sur l’ensemble du département. En 2019, le CIDFF de la Marne a accueilli près de 600 femmes victimes de violences sexistes et sexuelles, en majorité des violences au sein du couple.
cidff
   
  • Le Groupement pour l’abolition des mutilations sexuelles féminines et des mariages forcés (GAMS) Grand Est, est engagée dans la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles et plus particulièrement : les mutilations sexuelles féminines, les mariages forcés et/ou précoces et autres pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des filles. Chaque année, l’association accompagne une centaine de femmes sur le territoire marnais.
gams
   
  • Le Planning familial de la Marne, agréé par l’État, pour promouvoir le droit à l'éducation à la sexualité, à la contraception, à l'avortement, à l'égalité femmes - hommes et lutter contre toutes formes de violences et de discriminations.
planning
   
  • Le Centre d’accueil et d’accompagnement des personnes prostituées (CAAPP) de Champagne-Ardenne, agréé par l’État, accueille et accompagne les femmes et les hommes victimes de la prostitution dans le cadre des parcours de sortie de la prostitution, dispositif piloté et financé par les services de l’État. Depuis la mise en place des parcours de sortie de prostitution, dans la Marne, sept victimes ont bénéficié de ce dispositif pour un accompagnement global et une insertion socio-professionnelle.
caapp
   
  •  Femmes Relais 51, association intervenant auprès des publics arabophones, russophones, turcophones, dans l’accès à leurs droits et auprès des femmes victimes de violences en tant que lieu d’écoute, d’accueil et d’orientation vers les structures adaptées.
femme
   
  • HeForShe Neoma Business School à Reims, mouvement de renommée internationale, initié en 2014 par Emma Watson pour la promotion de l’égalité des sexes. HeForShe dispose d’une antenne étudiante à Reims. De nombreuses interventions en direction des jeunes pour sensibiliser au harcèlement de rue, aux violences sexistes et sexuelles, à la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes sont organisées par HeForShe dont ‘Où est Angela’ qui se déploie dans le département avec le soutien de la DDFE de la Marne.
neoma
   
  • L’association Le Mars accompagne toutes les personnes qui s’estiment victimes d’un fait qui peut être qualifié d’infraction et les personnes autour de la victime directe qui subissent directement et à titre personnel les conséquences et les répercussions du fait. À chaque fois qu’il peut y avoir une recherche de responsabilité pénale, que les personnes aient déposé plainte ou pas, qu’elles souhaitent faire valoir leurs droits ou pas, quelle que soit la situation du ou des auteurs, les personnes peuvent obtenir l’aide et l’accompagnement en sollicitant l’association.
index

 

Des dispositifs gratuits d’aide et d’urgence sont disponibles à toute heure pour les victimes et témoins de ces violences.

Quels sont ces dispositifs ?

En cas d’urgence et de danger immédiat :

  • Appeler le 17
  • Utiliser le 114 par SMS

Pour un conseil, une orientation ou signaler un fait de violences :

  • Appeler le 39 19 : numéro gratuit et anonyme à destination des victimes de violences sexistes et sexuelles, de leur entourage et des professionnels concernés, fonctionnant du lundi au vendredi de 9h à 22h, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés de 9h à 18h
 
  • Signaler votre situation sur Internet via la plateforme dédiée fonctionnant tous les jours sans exception, 24 h/24 avec un tchat non traçable :  https://arretonslesviolences.gouv.fr/
 
 
À noter : Un dispositif spécifique dans la Marne, porté par le CIDFF, prévoit le recours de cette application pour les femmes ne se sentant pas en sécurité, dans leur vie quotidienne, dans la rue, … Il s’agit d’une initiative locale unique en France.
 
  • Si vous êtes une femme en situation de handicap et victime de violences, appelez le : 01 40 47 06 06 (permanences le lundi de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30 ; le jeudi de 10h à 13h)
 
  • Si vous êtes un enfant victime de violences, appelez le 119 (appel gratuit 24h/24, 7j/7)

En cas d’urgence, il n’y a évidemment pas besoin d’attestation de déplacement pour fuir. 

Vous souhaitez aider ? Diffusez autour de vous ces dispositifs d’aide qui peuvent sauver des vies.

Télécharger le dossier de presse

Contrairement aux précédentes années, en raison du contexte sanitaire, aucun évènement collectif (ciné-débats, colloques, formations…) n’a pu être programmé par la DDFE de la Marne. Cependant, en partenariat avec le CIDFF de la Marne et un grand nombre de structures locales, des actions d’information auprès de la population seront organisées.

Télécharger le programme d'actions dans la Marne