Le Préfet de la Marne et ses services mobilisés pour la première semaine de l’intégration des étrangers primo-arrivants

 
 
IMG_20211014_153014869_HDR

Trois ans après le comité interministériel à l’intégration du 5 juin 2018 et deux ans après le comité interministériel à l’immigration et à l’intégration du 6 novembre 2019, le Gouvernement a souhaité valoriser auprès du grand public les progrès réalisés en matière d’intégration des étrangers primo-arrivants, dont les réfugiés, mettre en évidence les initiatives territoriales et renforcer la mobilisation notamment sur les enjeux d’insertion professionnelle. Pour ce faire, le délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés (DIAIR) et le directeur général des étrangers en France (DGEF) ont organisé une Semaine de l’intégration démarrant du 11 au 15 octobre 2021.

L’intégration des primo-arrivants se réalisant avant tout au plus près des territoires, la Semaine de l’intégration a un caractère territorial fort en mobilisant les acteurs et les partenaires locaux en faveur de l’accueil et de l’intégration de ce public. Dans le cadre de la démarche « Territoires d’intégration », déclinés en contrats et projets territoriaux d’accueil et d’intégration (CTAI/PTAI), des collectivités territoriales (métropoles, communautés urbaines, communes, départements, régions) se sont engagées, au côté de l’État et d’associations, dans des actions concrètes en matière de formation professionnelle, d’accès à l'emploi, de projets à visée sociale, de mobilité, de garde d’enfants, de coordinations linguistiques, etc.

L’approche contractuelle avec les collectivités permet de structurer la politique d’accueil et d’intégration des étrangers primo-arrivants et de souligner la dynamique des territoires sur cette politique publique.

Partout en Fran ce , cette semaine de l’intégration met en lumière la diversité des thématiques : logement ; emploi ; apprentissage du français ; jeunesse, engagement, culture, sport ; valeurs de la République et citoyenneté.

C’est dans ce cadre que le préfet Pierre N’Gahane s’est déplacé le jeudi 14 octobre à Reims.

Dans un premier temps, il s’est rendu, à la Mission locale afin d’échanger avec des jeunes bénéficiaires du programme « Reims Sans Frontière » sur leur parcours. Ce programme, créé en 2016, a pour but d’assurer un accompagnement spécifique sur une période de quatre mois consécutifs renouvelables une fois aux jeunes migrants et jeunes issus des territoires d’outre-mer. L’objectif est de pouvoir accompagner ces jeunes de manière personnalisée avec des programmes sur-mesure en fonction de leur niveau de maîtrise de la langue française. Durant ce parcours, un travail approfondi est réalisé sur divers aspects : l’insertion socioprofessionnelle, l’accès à la santé, l’accès au logement, l’acquisition de la langue française, ainsi que l’accès à la culture et à la citoyenneté.

Accueilli par le Président de la Mission Locale, Mario Rossi, adjoint de la Ville de Reims et vice-président du conseil départemental, le Préfet s’est entretenu également avec les conseillers d’insertion, partenaires et bénévoles intervenant sur le dispositif.

IMG_20211014_163545541

Dans un second temps, le Préfet s’est déplacé à l'AFPA pour découvrir in situ le programme HOPE, réalisé en partenariat avec l’agence Humando de Reims. Dans celui-ci, les stagiaires bénéficient d’un accompagnement global. Hébergé par l’AFPA, ils acquièrent, en six mois, à la fois la langue française et un métier. C’est dans ce cadre que le préfet Pierre N’Gahane a signé l’accord départemental de coopération en faveur de l’insertion professionnelle des étrangers primo-arrivants (2021-2024) en présence de Valérie Gallat, adjointe au sous-directeur de l’intégration des étrangers. Cet accord vise à définir, pour le département de la Marne, des modalités concrètes de coopération entre l’État, l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) et les acteurs du service public de l’emploi en faveur de l’insertion professionnelle des étrangers primo arrivants.