Couvre-feu de 18h à 6h et mesures sanitaires

 
 
Couvre-feu de 18h à 6h et mesures sanitaires

Vous pouvez télécharger vos attestions de déplacement depuis le site du Gouvernement .

Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Gouvernement ou en appelant le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24/24h)

Depuis le samedi 16 janvier, les déplacements sur le territoire métropolitain sont interdits de 18h à 6h du matin sauf exception.

Comment fonctionne le couvre-feu ?

Les sorties et déplacements sont interdits de 18h à 6h du matin sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Une attestation de déplacement dérogatoire propre au couvre-feu est requise pour se déplacer entre 18h à 6h. Il est possible de la télécharger sur le site du Gouvernement, sur le site du ministère de l’Intérieur et sur l’application #TousAntiCovid, ou de la recopier sur un papier libre.

En savoir + : site du Gouvernement

Que faire si je suis obligé de me déplacer ?

Des dérogations sont prévues sur présentation d'une attestation pour les motifs suivants :

  •  Déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou le lieu d'enseignement et de formation
  •  Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé
  •  Déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants ;
  •  Déplacement des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;
  •  Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;
  •  Déplacements pour participer à des missions d'intérêt général ;
  •  Déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances ;
  •  Déplacements brefs, dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

Les attestations si vous devez vous déplacer pendant le couvre-feu

Si vous devez effectuer un déplacement pendant le couvre-feu (santé, travail...), n’oubliez pas de vous munir d’une attestation

Télécharger vos attestations > https://media.interieur.gouv.fr/attestation-couvre-feu-covid-19/

Le non-respect du couvre-feu entrainera :

  • Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros passible de 6 mois d’emprisonnement.

L'application TousAntiCovid est disponible au téléchargement sur :


Éducation

Le risque de décrochage scolaire a fortement augmenté, surtout dans les quartiers les plus défavorisés, à cause du confinement du printemps dernier. C’est pourquoi le maintien de l’ouverture des établissements scolaires est un objectif fondamental. De nouvelles mesures nationales ont donc été prises pour éviter la propagation dans les établissements.

En ce qui concerne les enfants, il est essentiel de durcir les règles sanitaires : le protocole sanitaire dans les cantines scolaires sera renforcé prochainement (pas de brassage des enfants à la cantine, allongement des temps de restauration, plats à emporter), et jusqu’à nouvel ordre les activités physiques extrascolaires en intérieur seront interdites.

De plus, la capacité de dépistage des établissements scolaires sera augmentée, avec un objectif de 300 000 tests par semaine et des objectifs fixés par académie.

Pour l’enseignement supérieur, les cours totalement à distance ont été très difficiles à vivre pour de nombreux étudiants. Avec un sentiment d’isolement et de réelles difficultés pédagogiques. Les travaux dirigés en 1ʳᵉ année reprendront donc en présentiel et en demi-groupe à partir du 25 janvier et soumis à un protocole sanitaire très strict.

Travail

Le télétravail est très fortement recommandé partout où il est possible.

Commerce et établissements recevant du public (ERP)

Les commerces qui ont repris leurs activités le 28 novembre dernier (auto-écoles, agents immobiliers et les services à domiciles) doivent obligatoirement fermer à 18h00 avec la mise en place du couvre-feu.

L’ensemble des secteurs faisant toujours l’objet de fermetures administratives (bars, restaurants, boites de nuits…) ou directement impactés par les mesures sanitaires seront toujours bénéficiaires des mesures d’aides mises en place.

Centres 20000 • 1080 x 1080 PX

Dans le cadre des mesures sanitaires mises en place pour lutter contre l’épidémie COVID-19, des restrictions d’ouverture des commerces non alimentaires de plus de 20 000 m² et une révision de la jauge de l’ensemble des commerces sont mises en place depuis ce dimanche 31 janvier.

L’ouverture des commerces reste le principe, à l’exception de ceux qui génèrent des brassages de population importants, présentant ainsi un risque de circulation accrue du virus.

Sont ainsi concernés par la fermeture :

  • les commerces non alimentaires de plus de 20 000 m² de surface commerciale utile ;
  • les commerces non alimentaires des centres commerciaux et galeries marchandes d’une surface commerciale utile supérieure à 20 000 m². Les 20 000 m² se calculent en additionnant l’ensemble des surfaces des commerces, alimentaires ou non.

Les zones commerciales, parcs d’activité et villages de marques où la circulation du public entre les commerces intervient en extérieur ne sont pas concernés et peuvent rester ouverts. En revanche, les bâtiments de plus de 20 000m² cumulés reliés par des allées closes et couvertes de ces zones doivent fermer.

Les commerces alimentaires des centres commerciaux restent ouverts, qu’il s’agisse des supermarchés ou des magasins alimentaires spécialisés (boulangerie par exemple). Les pharmacies restent également, par dérogation, ouvertes.

Les commerces fermés n’ont pas la possibilité de faire de click&collect ou retrait commande. En revanche, la livraison de leur produit reste possible.

Un renforcement des jauges pour les commerces ouverts est également appliqué :

  • Les établissements dont la surface de vente est inférieure à 8 m2 ne peuvent accueillir qu'un client à la fois ;
  • Les établissements dont la surface de vente est comprise entre 8 m2 et 400 m² ne peuvent accueillir un nombre de clients supérieur à celui permettant de réserver à chacun une surface de 8m² ;
  • Les autres établissements ne peuvent accueillir un nombre de clients supérieur à celui permettant de réserver à chacun une surface de 10 m².

Déplacements internationaux et dans les territoires d'outre-mer

La France va durcir fortement les entrées dans le pays en réduisant le flux transfrontalier, pour pallier à l’arrivée des souches variantes de la Covid-19 et ainsi limiter au maximum leur propagation.

Etranger 31janvier • 1080 x 1080 PX

Depuis le 31 janvier 2021, les frontières françaises sont fermées au départ et à l’arrivée de tous les pays hors de l’Union européenne, sauf motif impérieux d’ordre personnel ou familial, motif de santé relevant de l’urgence ou motif professionnel ne pouvant être différé.

Toute entrée en France à partir d’un pays de l’Union européenne sera conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des travailleurs transfrontaliers.
Tous les déplacements en provenance et en direction des territoires ultramarins seront également soumis désormais à la production d'un justificatif de motifs impérieux.

Pour attester de l’un de ces motifs impérieux, une attestation sur l’honneur est téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur. Elle devra être présentée, au moment de l’embarquement, à la compagnie de transport et être accompagnée des justificatifs appropriés.