Devenir intervenant départemental de sécurité routière (IDSR)

 
 
Devenir intervenant départemental de sécurité routière (IDSR)

Les intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR) sont des personnes volontaires et bénévoles qui souhaitent s’engager au bénéfice de la sécurité routière dans le cadre du programme d’État « Agir ».

Le profil recherché ? L'IDSR peut être salarié, étudiant, retraité, fonctionnaire de l’État ou des collectivités territoriales ou encore membre d’une association. Devenir IDSR est avant tout un acte d’engagement citoyen : donner bénévolement de son temps, selon ses disponibilités, au profit des autres.

Quelles sont les missions d’un IDSR ?

Sous l’égide de la préfecture, les IDSR ont pour missions de :

  • réaliser les actions de prévention proposées par la préfecture ciblant les enjeux spécifiques du département, tels qu’ils ont été définis dans le cadre du Document général d’orientation (DGO)
  • promouvoir la politique locale de sécurité routière, ses ressources et ses acteurs ;
  • contribuer au développement, à l’animation et à la gestion du programme « Agir ».

À ce titre, ils participent à de nombreux évènements, modules ou ateliers organisés dans le département. Ils interviennent dans les établissements scolaires, les centres de formations, les entreprises, les associations et les collectivités territoriales. 

Quelle formation ?

Les IDSR suivent un socle de formation commun assuré par les chargés de mission « sécurité routière » de le CEREMA de Metz.

Cette formation d’une journée permet aux IDSR d’animer des séances de sensibilisation de sécurité routière généraliste. Des modules d’approfondissement, de spécialisation et de réactualisation des connaissances sont proposés tout au long de l’année.

Les IDSR sont réunis au moins une fois par an pour dresser le bilan des actions engagées, débattre du fonctionnement du programme et proposer des nouvelles orientations.

Quels engagements ?

L’IDSR souscrit un acte d’engagement auprès de la préfecture sur un an renouvelable, portant sur :

  • le respect des règles de circulation et de sécurité ;
  • l’adhésion aux grands principes de lutte contre l’insécurité routière ;
  • sa participation à un minimum de 4 actions de prévention sélectionnées par la préfecture.

Si la fonction d’IDSR est exercée dans le cadre de son activité professionnelle, l’accord de sa hiérarchie est nécessaire.

Être un bénévole au service de la politique locale de sécurité routière implique le respect des mêmes règles que celles imposées à un agent de l’État : déontologie, devoir de réserve, probité.

L’IDSR doit assurer sur le terrain le relais des politiques publiques de sécurité routière et la promouvoir. Cet engagement nécessite une parfaite neutralité personnelle à l’égard des personnes auprès desquelles il est chargé d’intervenir.

Suite à l’étude de son dossier et un entretien avec la coordination, l’IDSR est nommé par le préfet de département et reçoit à ce titre un arrêté de nomination. Il exerce son activité sous son autorité et il reçoit un ordre de mission personnel.

La fonction d’IDSR ne fait pas l’objet de rémunération ou de vacation par l’État. Toutefois, les IDSR bénévoles ou membres d’associations peuvent demander le remboursement de leurs frais à la préfecture, selon les règles et tarifs en vigueur dans l’administration de l’État.

Vous avez envie d’en savoir plus :

Contactez la coordination sécurité routière de la préfecture de la Marne qui est à votre disposition pour répondre à vos questions :

par mail : pref-securite-routiere@marne.gouv.fr ou par téléphone au 03 26 26 11 95