3ème plan régional santé environnement 2017 > 2021 Grand Est

 
 
3ème plan régional santé environnement 2017 > 2021 Grand Est

Élaboré dans une dynamique partenariale avec les acteurs locaux de la santé environnementale, le Plan Régional Santé Environnement vise à promouvoir un environnement favorable à la santé des citoyens, en développant des actions autour de trois axes.

-  Axe 1 : des activités humaines préservant l’environnement et la santé
-  Axe 2 : un cadre de vie et de travail favorable à la santé
-  Axe 3 : les clés pour agir en faveur de la santé environnement au quotidien

  

La mise en œuvre du PRSE passe par une mobilisation collective aux côtés des pouvoirs publics, pour que chacun puisse à son niveau, agir en faveur de la préservation de la santé de ses concitoyens. Il définit notamment des politiques d’intervention ainsi que des campagnes de formation et de communication. Il favorise les connaissances en santé environnementale et les actions au plus près des territoires pour réduire les expositions de la population à certains risques.

Les enjeux du PRSE

La santé des citoyens est fortement liée aux environnements dans lesquels ils évoluent chaque jour et avec lesquels ils interagissent. Ce 3ème PRSE répond aux enjeux qui touchent leur vie quotidienne : l’eau potable, l’habitat, la qualité de l’air, le réchauffement climatique et les espèces invasives, l’aménagement urbain et les transports, la prévention et l’éducation.

    

Un an d’actions en Grand Est !

Notre territoire a connu, sur les 150 dernières années des progrès techniques considérables, qui ont amélioré les conditions de vie d’une population qui vit de plus en plus longtemps, mais qui ont introduit de nouveaux risques pour la santé (cancers, maladies cardio-vasculaires et respiratoires).

Durant cette première année de travail, de nombreux acteurs - associations, collectivités, administrations - se sont mobilisés et ont lancé 47 actions, dont 19 soutenues dans le cadre d’un appel à projets, afin de promouvoir des environnements et un cadre de vie favorables à la santé des habitants du Grand Est. C’est un démarrage remarquable et encourageant pour un premier exercice.

Exemples d’actions réalisées en 2018

• Faire connaître les risques d’exposition au radon, gaz radioactif d’origine naturelle (ATMO Grand Est)

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle. Depuis 1987, il est qualifié de cancérogène certain par l’organisation mondiale de la santé et le centre international de recherche sur le cancer. 5 à 12% des décès par cancer du poumon observés en France seraient attribuables au radon, soit entre 1200 et 3000 décès chaque année : il s’agit d’un véritable enjeu de santé publique. La voie respiratoire est la principale voie de pénétration du radon dans l’organisme. Plus la durée et les concentrations de radon auxquelles on s’expose sont importantes, plus le risque de développer une pathologie en lien avec le radon augmente. Il est important de noter que le tabagisme augmente considérablement ce risque. Si on ne peut agir sur sa formation, on peut facilement prévenir et limiter les expositions à ce gaz, particulièrement dans les espaces clos où il va avoir tendance à s’accumuler, en limitant ses voies d’entrée de le bâtiment et en favorisant le renouvellement de l’air dans les locaux. C’est pourquoi ATMO Grand Est, l’Agence Régionale de Santé et leurs partenaires se mobilisent pour informer les collectivités, les professionnels du bâtiment et le grand public sur les risques, encore méconnus, liés au radon. Des réunions d’information et des campagnes de mesures sont et seront organisées, prioritairement dans les zones où le potentiel radon a été identifié comme élevé.

Femmes Enceintes, Environnement et Santé (FEES) et Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique (APPA),

Le projet Femmes Enceintes Environnement et Santé (FEES) aborde la question de la santé environnementale de manière globale, et a pour objectif de réduire l’exposition des futurs et jeunes parents aux polluants environnementaux. Créé en 2011 dans la région Nord-Pas de Calais, par l’APPA et la Mutualité Française, il est à présent progressivement déployé par l’APPA au niveau national, en lien avec les Unions Régionales de la Mutualité Française. En 2018, le PRSE-3 a permis son lancement en région Grand Est.

Le projet FEES vise à développer la formation et l’accompagnement des professionnels de la périnatalité et de la santé, afin de leur permettre de devenir des relais d’information auprès de leurs patients. Pour mettre en œuvre cette action, l’APPA a commencé par développer en Grand Est un réseau de partenaires impliqués dans le champ de la périnatalité : PMI, Ordres et écoles de sages-femmes, réseaux de périnatalité, etc. Une quinzaine de structures ont ainsi été mobilisées, et les premières formations et actions de sensibilisation réalisées dès le second semestre 2018. Ce projet sera poursuivi et renforcé en 2019, en partenariat avec l’Union régionale de la Mutualité Française et les acteurs de la périnatalité mobilisés en 2018.

Valoriser les aménagements et les démarches de promotion des mobilités actives (association Vélo Mobilités Actives Grand Est).

Lancés en juin 2018 à l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable, les trophées mobilités actives visent à promouvoir des aménagements et démarches favorables aux mobilités actives auprès des acteurs et aménageurs du Grand Est.

Retrouvez plus d'informations ici .

Téléchargez la plaquette de présentation :

> Plaquette de présentation PRSE - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,94 Mb