Mesures complémentaires de lutte contre l’épidémie de Covid -19

 
 
Mesures complémentaires de lutte contre l’épidémie de Covid -19

La circulation du Covid-19 est en nette augmentation depuis plusieurs semaines dans le département de la Marne, selon l’Agence Régionale de Santé Grand Est.

Dans ce contexte, Pierre N’Gahane, préfet de la Marne a pris par un arrêté du 23 octobre 2020 des mesures complémentaires de lutte contre l’épidémie de Covid-19, qui abroge l'arrêté 2020-COV-004 du 17 octobre 2020.

Ces mesures sont complétées par l'arrêté préfectoral du 20 octobre 2020.

L’ensemble des mesures dorénavant applicables sont les suivantes :

 1. Mesures relatives à la consommation et à la vente d’alcool

La consommation de boissons alcoolisées, pures ou en préparation de type cocktail, est strictement interdite sur le domaine public et les espaces extérieurs ouverts au public, en dehors des terrasses des établissements détenteurs de licences III et IV, tous les jours de 10h30 à 15h00 et de 18h00 à 21h00.

La vente de telles boissons alcoolisées est strictement interdite de 21h00 à 6h00, dans tous les magasins et entrepôts, qu’elle que soit leur taille.

 2. Mesures relatives aux visites dans les établissements sanitaires et sociaux, dont les EHPAD

Les visites dans les établissements sanitaires et sociaux, dont les EHPAD, sont limitées à 1 visite de 2 personnes par résident et par jour, en accord avec le Conseil départemental de la Marne.

Sauf cas particulier, ces visites devront avoir lieu en dehors des chambres, dans un espace dédié réservé à cet effet.

Les directeurs des établissements concernés peuvent décider que ces visites ne pourront s’effectuer que sur rendez-vous préalable.

Pendant toute la durée de ces visites, le port d’un masque de protection contre le Covid 19, y compris « grand public », sera obligatoire, tant pour le résident que pour ses visiteurs. Cette dernière disposition ne s’applique pas aux enfants de moins de 11 ans et aux personnes reconnues handicapées munies d’un certificat médical précisant l’impossibilité pour elles de porter un masque sanitaire.

 3. Mesures concernant les restaurants

La gestion des restaurants, relevant du pouvoir de police du maire, doit être effectué dans le strict respect de la distanciation sociale et des gestes barrières, par les propriétaires ou gérants de ces établissements. Les consommations debout y sont strictement proscrites.

Dans les restaurants, les personnes accueillies renseignent sur un support spécifiquement prévu à cet effet leurs nom et prénom, ainsi que les informations permettant de les contacter.

Les gérants de ces établissements doivent veiller à la confidentialité de ces données, et notamment éviter de les laisser en libre consultation du public. Le nom du responsable en charge de ce traitement dans l'établissement, de ses coordonnées devront figurer de manière très visible sur le support.

Les informations recueillies sont conservées par le gérant de l'établissement pendant une durée de quinze jours avant d'être détruites, et ne peuvent être utilisées que pour la mise en œuvre du processus d'identification et de suivi de personnes ayant été en contact avec un cas confirmé de covid-19.

 4. Mesures relatives aux rassemblements

Aucun événement réunissant plus de 500 personnes ne peut se dérouler dans le département de la Marne dans des lieux clos.

A titre exceptionnel, des dérogations à cette jauge pourront être accordées sur demande écrite des organisateurs, après analyse des facteurs de risques, et notamment :

  • de la situation sanitaire générale et de celle des territoires concernés;
  • des mesures mises en œuvre par l'organisateur afin de garantir le respect des mesures d'hygiène et distanciation sociale;
  • des dispositions spécifiquement prises par l'organisateur afin de prévenir les risques de propagation du virus propres à l'événement concerné.

 5. Recommandations concernant les manifestations festives

Il est fortement recommandé à l’ensemble de la population de suspendre sine die les manifestations familiales, amicales, festives et /ou dansantes, dont les soirées d'intégration étudiantes de plus de six personnes. 

 6. Déplacements scolaires

Il est pris acte des mesures édictées par Madame la Rectrice concernant la limitation des déplacements scolaires et la suspension des sorties scolaires avec nuitées.

 7. Utilisation des vestiaires collectifs

L'utilisation des vestiaires collectifs des équipements sportifs, établissements scolaires, piscines et autre établissement recevant du public est subordonnée, pour les sportifs professionnels, à la déclinaison du protocole sanitaire national et, pour les autres publics autorisés à y accéder, à la mise en place d'un protocole sanitaire strict validé par le préfet, le directeur académique des services de l'éducation nationale ou le maire.

Il est fortement recommandé aux entreprises de restreindre et organiser, dans le respect des gestes barrières, l'utilisation des vestiaires collectifs de leur entreprise par leurs salariés.

8. Port du masque aux abords des établissements scolaires 

Le port d'un masque de protection contre la Covid-19, y compris "grand public", est obligatoire dans un rayon de 50 mètres, du lundi au samedi, autour :

  • des accès aux écoles, collèges, et lycées ;
  • des centres de formations d'apprentis ;
  • des centres d'accueil pour mineurs : crèches, garderies, centre de loisirs

Cette dernière disposition ne s’applique pas aux enfants de moins de 11 ans et aux personnes reconnues handicapées munies d’un certificat médical précisant l’impossibilité pour elles de porter un masque sanitaire.

9. Port du masques aux abords des marchés

Le port d'un masque est obligatoire, y compris "grand public", est obligatoire dans un rayon de 50 mètres à partir des premiers étals des marchés découverts, ou à partir des accès des marchés couverts, aux jours et heures où ces marchés sont ouverts sur la commune considérées.

Cette dernière disposition ne s’applique pas aux enfants de moins de 11 ans et aux personnes reconnues handicapées munies d’un certificat médical précisant l’impossibilité pour elles de porter un masque sanitaire.

10. Fermeture des buvettes et des points de restauration debout

Dans les ERP dont l'ouverture est encore possible, la mise en place de buvettes ou de points de restauration debout est interdite.


Retrouvez l'arrêté cadre du 23 octobre 2020

Cet arrêté, valable jusqu’au 17 novembre 2020 inclus, abroge l'arrêté cadre N°2020-COV-004 du 17 octobre 2020

Retrouvez l'arrêté du 20 octobre 2020